Le guide d'intégration DISCAS

Comment enseigner des concepts?

Page d'accueil Index du Guide d'intégration 
© DISCAS - Conception: Jacques Henry et Jocelyne Cormier.


COMMENT ENSEIGNER DES CONCEPTS?

Au secondaire, l'enseignement des concepts ne peut pas et ne doit pas se faire en vase clos: la philosophie ne s'enseigne qu'au collégial. Un tel enseignement doit donc toujours être branché sur l'enseignement d'un programme donné et sur les notions propres à ce programme. L'enseignant de mathématique ou de géographie ne doit pas se transformer en professeur de philosophie: il doit simplement continuer à enseigner la mathématique ou la géographie, mais avec une préoccupation de formation intellectuelle générale qui dépasse la seule maîtrise de connaissances ou même d'habiletés spécialisées.

Enseigner explicitement des concepts exige souvent un important ajustement pédagogique chez l'enseignant. Expliquons-nous d'abord par une analogie.

Tout programmeur vous dira que le code d'un logiciel se compose, en général, de deux parties sensiblement égales en importance et en volume: l'une qui assure le fonctionnement effectif du logiciel; et l'autre, souvent la plus frustrante pour le programmeur, qui surveille l'usager et communique avec lui, prévoit et détecte ses erreurs et ses maladresses, envoie les messages d'alerte et d'erreur, gère les anomalies, installe des mécanismes de sécurité pour protéger l'intégrité des données, fait le nettoyage en coulisses, etc. Si le programmeur était le seul usager du logiciel, l'effort de programmation et le volume de code nécessaires seraient deux fois moins considérables. Une partie substantielle de l'effort du programmeur consiste donc à se décentrer, à se mettre à la place de l'usager, à prévoir des erreurs qu'il ne commettrait pas lui-même, à décomposer en séquences d'opérations des actions que lui-même effectue de façon automatique et globale, à instaurer des mécanismes de contrôle et de vérification dont lui-même n'aurait nul besoin. La convivialité et même la fonctionnalité du logiciel dépendent de cet effort de programmation.


LE TRAITEMENT DES CONCEPTS

De même, l'enseignant, avant d'enseigner des concepts (même ceux qui sont spécifiques à sa matière), doit faire un traitement intellectuel de l'objet: se donner une définition claire et univoque des termes essentiels, disposer d'exemples et de contre-exemples et en connaître leurs limites, prévoir les confusions possibles avec des concepts voisins, connaître les liens logiques avec d'autres concepts nécessaires à l'utilisation du premier, et ainsi de suite.

Il doit ensuite effectuer un traitement pédagogique des concepts généraux. Essentiellement, la hiérarchie conceptuelle comporte trois niveaux:

On verra plus loin que les types de tâches demandées à l'élève devront être suffisamment variées pour permettre un travail sur chacun de ces trois objets. On placera donc alternativement l'élève en situation:

Il doit finalement choisir ou construire une activité d'apprentissage qui soit pertinente à l'objectif visé, qui tienne compte des intérêts et du niveau de développement de l'élève et qui respecte les quatre temps de la démarche d'apprentissage (mise en situation, expérimentation, objectivation, réinvestissement). Cet aspect ayant fait l'objet d'un important développement dans le cadre pédagogique du Guide DISCAS des programmes d'études, nous nous bornons à y référer le lecteur et nous n'y reviendrons pas ici.

Nous pouvons donc maintenant résumer la démarche pédagogique d'un enseignant préoccupé de l'enseignement des concepts généraux à partir d'éléments de contenu de son programme d'études actuel.

Index du Guide d'intégration  Suite: Résumé de la démarche