Table des matières

Section suivante

Le rôle des programmes d'études dans le système scolaire

L'école, telle que nous la connaissons, n'existerait pas s'il n'y avait pas, au point de départ:

Pour s'acquitter de ce mandat et pour assurer que les élèves, peu importe l'endroit où ils se trouvent au Québec, aient une formation similaire, le Ministère fixe, par cycle ou pour chaque classe, des objectifs d'apprentissage qui définissent ce que l'on souhaite que l'élève apprenne... et donc ce que l'on demande à l'école de lui enseigner.

Ces objectifs sont rassemblés en fonction des disciplines dans différents programmes d'études. Ces programmes constituent donc le discours ministériel, c'est-à-dire les apprentissages que, selon le Ministère, l'élève doit faire à l'école. Ils définissent donc, de façon obligatoire, le quoi apprendre et donc le quoi enseigner.

Pour y parvenir, les commissions scolaires et leurs écoles recourent au travail des enseignants qui, par leur enseignement - s'efforcent de faire faire par l'élève les apprentissages prévus, c'est-à-dire de mettre en relation, comme un médiateur, les programmes d'études, d'une part, et les élèves, d'autre part.

Le travail de l'enseignant suppose donc qu'il travaille sur les deux termes qu'il doit mettre en relation. Il doit travailler sur le contenu et les objectifs des programmes d'études: c'est le travail de planification. Il doit travailler avec l'élève: c'est le travail d'enseignement (qui inclut l'évaluation formative). Enfin, il doit rendre compte du travail effectué à ceux qui lui ont confié son mandat: l'école et les parents, pour que l'on puisse prendre les décisions appropriées à l'égard du jeune: c'est le travail d'évaluation sommative.

Le tableau La dynamique du système scolaire montre bien que l'ensemble du système scolaire est organisé autour de la relation d'apprentissage entre l'élève et les programmes (la flèche oblique noire qui traverse le centre du schéma). On y voit clairement la place des programmes d'études.

Un deuxième schéma (L'acte pédagogique ) illustre les trois temps de l'acte pédagogique que nous venons d'évoquer. Les flèches du schéma indiquent les lignes d'influence. On y voit que le travail de l'enseignant est influencé par les différentes instances du système: Ministère, commission scolaire, école. On constate aussi que les programmes d'études exercent leur influence partout.

Table des matières

Section suivante