DISCAS: La boîte à outils

Le guide d'intégration DISCAS
Un exemple en écologie

Index de La boîte à outils Index du Guide d'intégration 
© DISCAS - Conception: Jacques Henry et Jocelyne Cormier.
Reproduction interdite. L'utilisation de ce document n'est permise que dans les écoles abonnées à la section La boîte à outils du site de DISCAS

LE TRAITEMENT TRANSDISCIPLINAIRE DU CONCEPT GÉNÉRAL DE TRANSFORMATION


LE TRAITEMENT INTELLECTUEL

Ici encore, les fiches de concepts sont un outil indispensable. Tout comme nous l'avions fait pour Zone en géographie, nous allons nous référer à la fiche du concept Transformation, qui nous fournira des pistes pour exploiter ce concept dans un cadre transdisciplinaire.

Cette fiche est reproduite ci-dessous:


TRANSFORMATION

Définition officielle (tirée d'un dictionnaire):

  • Action de modifier les caractères formels d'un objet ou d'un phénomène.
  • Passage d'un état à un autre.

Définition pédagogique (adaptée à l'élève):

  • Changement de forme ou de caractéristiques.

Analogies (synonymes ou autres concepts présentant un lien avec celui-ci):

  • Propriété, modification, forme...

Remarque:

  • Transformation (qui met l'accent sur le changement) et processus (qui met l'accent sur le déroulement) sont très voisins.

Mots-clés (les composantes essentielles du concept):

  • ÉTAT DE DÉPART
  • PROPRIÉTÉS MODIFIÉES
  • INVARIANTS
  • ÉTAT FINAL.

Exemple d'application des mots-clés: congélation (changement de phase)

  • ÉTAT DE DÉPART: eau (état liquide).
  • PROPRIÉTÉS MODIFIÉES: propriétés physiques.
  • INVARIANTS: propriétés chimiques.
  • ÉTAT FINAL: glace (état solide).

Exemples (provenant de divers programmes):

  • Changement de phase (sc. phys.), transformation géométrique (math.), passage à la voix passive (français), larve et papillon (écologie), chaîne alimentaire (écologie), changements pubertaires (FPS), transformation de la matière (arts plast.), ...

 

Il faut réfléchir sur l'essence du concept de transformation: c'est la même chose qui devient autrement, et non pas autre chose. Il y a un changement, mais dans la forme, les caractéristiques ou l'état; pas dans la nature profonde. Changement et transformation ne sont pas synonymes: toute transformation est un changement, mais l'inverse n'est pas vrai: si l'on change d'auto, ce n'est pas une transformation; c'est un remplacement. Il est très différent de changer l'eau en vin (comme le Christ à Cana -> transformation) et de changer l'eau pour du vin (comme n'importe quel serveur de restaurant le fait couramment -> remplacement)!

La présence d'invariants est donc essentielle, et l'élève devra pouvoir reconnaître, à travers les changements de forme, ce qui demeure fondamental, bref l'objet de la transformation.

Les transformations peuvent être soudaines (le papier tournesol qui devient rouge au contact d'un acide) ou graduelles (la croissance d'un être vivant). Dans ce dernier cas, on fait intervenir la notion de processus, qui suggère la durée (mais il y a d'autres processus que des processus de transformation).

Une transformation peut être simple (passage de l'eau à l'état de glace, sans états intermédiaires) ou composée (passage d'une plante de l'état de graine à l'état d'arbre fruitier, par exemple).

Une transformation est, en soi, neutre sur le plan moral: quelque chose peut se transformer pour mieux ou pis, ou tout se transformer sans que le résultat final ne soit meilleur ou pire. Quand la transformation est "bonne" (comme on envisage que ce soit le cas pour la croissance d'un être vivant tel qu'une plante), on parle davantage de progrès ou de développement.

Enfin, toute transformation s'effectue sous l'influence de facteurs, qu'ils soient déclencheurs, catalyseurs, déterminants ou contribuants.

Selon le degré de raffinement que l'enseignant souhaite apporter au traitement du concept, on pourra tenir compte des nuances que l'on vient d'évoquer (et aborder concurremment des concepts tels que processus ou facteur) ou s'en tenir aux seuls mots-clés.

Comme le concept de transformation est très présent dans le cours d'écologie, et pas seulement dans la croissance des plantes (cycle de l'eau, photosynthèse, recyclage des déchets, etc.), nous croyons que l'enseignant d'écologie ferait un bon investissement, même d'un strict point de vue monodisciplinaire, en le traitant en profondeur.


Index du Guide d'intégration  Suite: Le traitement pédagogique