1

Dans une classe, le pouvoir est réparti entre un enseignant (qui un a un pouvoir d'initiative et de contrôle) et un groupe d'élèves (qui ont un pouvoir d'adhésion).

2

L'enseignant et les élèves doivent apprendre à coopérer, de façon que leur pouvoir serve positivement à l'ensemble de la classe.

3

La coopération exige que chacun joue son rôle et prenne ses responsabilités, en respectant des règles établies d'avance pour le bon fonctionnement de la classe.

4

La coopération consiste à recevoir et à apporter sa juste part au sein d'une classe.

5

La vie de la classe repose sur deux grands principes: assumer les conséquences de ses actes (responsabilité) et traiter les autres comme on veut qu'ils nous traitent (réciprocité).

6

Les règles qui permettent la coopération découlent de ce qu'est une classe: un lieu sécuritaire, civilisé, organisé, communautaire, d'apprentissage et de responsabilité.

 7

La discipline en classe existe non pas pour brimer l'élève, mais pour l'éduquer à la responsabilité et permettre au groupe de fonctionner en harmonie.

 8

Quand un élève ne respecte pas les règles de la vie de la classe, il commet une infraction. La gravité d'une infraction dépend du tort qu'elle cause, mais aussi de l'intention de l'élève et du contexte dans lequel elle a eu lieu.
  9 Les punitions qui découlent des infractions doivent être éducatives (réparer les torts), justes (se comparer à d'autres situations similaires) et dissusasives (empêcher de recommencer.

  10

Les punitions doivent être en rapport avec la gravité de l'infraction, avoir le plus possible un lien avec l'infraction, être raisonnables et respecter les droits fondamentaux de l'élève.