Une politique du travail personnel


Ce texte a été produit pour le compte du Collège Sainte-Anne, de Lachine, (un établissement secondaire privé) en 1999.


Problématique: du devoir au travail personnel


Du point de vue des élèves, souvent ou généralement, les devoirs ne sont pas:

Du point de vue des enseignants, les devoirs représentent souvent:

Dans ce contexte, il nous semble important de lever ces hypothèques en :

  1. élargissant le concept de devoirs à celui de travail personnel;
  2. donnant des travaux personnels signifiants;
  3. centrant ces travaux sur des éléments non enseignés en classe, mais de maîtrise obligatoire;
  4. évaluant de façon sommative ce travail personnel de l’élève.

Dans ce contexte et pour bénéficier de certains avantages de l’enseignement stratégique, l’enseignant :

La pratique actuelle des devoirs privilégie une approche de répétition, invitant l’élève à reproduire, pour les maîtriser et les automatiser, des habiletés développées en classe. Or cette approche ne nous semble pertinente que pour une petite minorité d’apprentissages, basés sur l’exercice et sur l’automatisation de connaissances procédurales. La majorité des apprentissages appellent au contraire la capacité pour l’élève de construire ses savoirs, de réfléchir sur ses apprentissages et de transférer ceux-ci à des contextes différents de celui dans lequel il les a réalisés.


Politique du travail personnel


1. Définition

2. Principes

3. Modalités

4. Partage des rôles et responsabilités : parents / élèves / direction

4.1. L’élève

4.2. Le parent

4.3. La direction

FIN


Retour à la page d'accueil