Projet éducatif: un exemple de rédaction

Note:

De façon à illustrer l'exigence de cohérence et d'explicitation qu'entraîne la rédaction d'un projet éducatif véritablement complet et opérationnel, et pour fournir un modèle aux écoles qui souhaiteraient s'en donner un, voici, ci-dessous, un exemple d'un principe directeur énoncé, justifié et opérationalisé. Un projet éducatif complet en comprend généralement une douzaine, provenant à la fois d'un profil local de valeurs (c'est le cas de l'exemple ci-dessous) et du projet éducatif national). Les phrases en violet sont des notes explicatives qui n'apparaissent pas dans la rédaction finale.

Le contenu précis du texte ci-dessous est sans importance, puisqu'il faudrait connaître le vécu de l'école et les caractéristiques de la clientèle (décrits par ailleurs dans le document final) pour en comprendre la signification et la portée. Cet extrait vise surtout à illustrer le type d'explicitation qu'il convient de faire d'un principe, ce qui est rarement fait dans les projets éducatifs qu'il nous a été donné d'examiner.

Responsabilité

Ceci est l'identification et la définition d'une des valeurs priorisées par l'école.

La responsabilité repose sur la capacité de réfléchir avant d'agir, d'agir en fonctions de critères rationnels et d'assumer ensuite les conséquences de ses décisions et de ses actes.


Orientation générale 3: L'école doit faire assumer à l'élève les conséquences de ses actes.

Ceci est l'énoncé d'une des orientations générales découlant de cette valeur, et la raison pour laquelle l'école a choisi de le retenir.

C'est le fondement de la morale de l'adulte et du citoyen que l'école doit préparer l'élève à devenir. Il est à noter que les conséquences doivent être aussi bien positives que négatives, selon la nature des actes posés et l'intention de l'élève en les posant.

La justification fait également appel à des caractéristiques de la clientèle de l'école et à des besoins locaux, que nous n'avons pas reproduits ici.


Cette orientation se traduit, dans la vie de l'école, par les moyens suivants:

On identifie ici les éléments particuliers du vécu actuel de l'école qui traduisent déja cette orientation dans la réalité.


Cette orientation devrait, dans l'avenir, se développer selon les objectifs suivants:

On énonce ici des objectifs à viser dans le plan de réussite pour mieux incarner cette orientation. Il ne s'agit pas encore de mesures ou de moyens concrets, mais de pistes génériques et des préoccupations institutionnelles.

Accroître la cohérence dans l'application

L'élève apprendra plus facilement à évaluer et à assumer les conséquences de ses actes si ces conséquences sont régulières et prévisibles. Des efforts doivent être faits par les éducateurs pour que des comportements similaires entraînent des conséquences similaires. La concertation dans l'application des règlements, tant dans la détection des infractions que dans la gestion des sanctions, est à accroître.

Se donner des outils de suivi du comportement

Le comportement de l'élève s'inscrit dans une perspective. Il est essentiel de dépasser la seule gestion des comportements ponctuels et de se donner les moyens de tenir compte du cheminement de l'élève dans la gestion que l'on fait de ses comportements. L'école devra institutionnaliser et généraliser l'emploi de certains outils de suivi; le carnet de discipline est un outil à privilégier.

Valoriser les élèves méritants

L'éducation de l'élève aux conséquences de ses actes doit inclure des conséquences positives pour les comportements positifs et ces conséquences doivent, elles aussi, être prévisibles et systématiques. L'école doit donc développer des mécanismes formels de récompense et de valorisation pour motiver positivement les élèves à un comportement responsable.


Moyens envisagés dans l'avenir pour développer cette orientation

Il s'agit ici de suggestions de projets et de mesures concrètes destinées à développer, dans l'avenir, l'orientation générale selon l'un ou l'autre des objectifs précisés plus haut. Ces moyens ne font pas partie du projet éducatif proprement dit, mais sont inclus dans le plan de réussite que se donnera l'école, actualisé annuellement..


Cette orientation sera d'autant plus vécue dans l'école que l'on constatera que:

On énonce ici des indicateurs dont on se servira régulièrement pour évaluer l'actualisation de cette orientation générale dans le vécu de l'école, à mesure que s'implante le projet éducatif. La vérification de ces indicateurs peut se faire par des observations ou des questionnaires de perception.

Indicateurs
Tout à fait prés
Plu-
tôt
prés
Plu-
tôt
abs.
Tout à fait abs.
L'école favorise la formalisation des engagements de l'élève.        
La gestion disciplinaire se soucie d'inclure la réparation des torts causés.        
Les récompenses et les punitions sont attribuées en fonction du mérite des élèves.        
Les élèves ont des occasions formelles de s'auto-évaluer.        
L'élève est invité à s'expliquer sur ses comportements.        
Un effort particulier est fait pour attribuer des sanctions qui ont un rapport avec l'infraction.        
L'élève doit rendre des comptes sur la façon dont il s'est acquitté de ses engagements.        
L'élève est invité à se fixer des objectifs personnels d'amélioration.        
L'élève est mis clairement au courant de ses devoirs et responsabilités à l'école.        
Le code de vie comporte des justifications des règlements et des sanctions appropriées.        
L'élève ne peut se libérer unilatéralement de l'engagement qu'il a pris.        
L'élève doit être impliqué dans la gestion de ses comportements problématiques.        
L'école exige une participation active de l'élève dans la prestation de certains services.