Le projet éducatif: mode d'emploi


Le texte qui suit est un article de Jacques Henry, paru dans la livraison Été 2001 de la revue Le point en administration scolaire.


Remis à l’ordre du jour par la loi 180, le dossier du projet éducatif est devenu, depuis quelque temps, une préoccupation majeure pour tous les établissements scolaires du Québec; toutes les écoles primaires et secondaires, de même qu’un certain nombre de centres de formation, sont à réactualiser leur projet éducatif — ou, dans certains cas, à l’élaborer — ou se préparent à le faire ou viennent tout juste de le faire.

Notre pratique professionnelle nous a permis, à la faveur de l’accompagnement de dizaines et de dizaines d’établissements et de la formation de nombreuses directions d’école, de constater que de multiples confusions fondamentales hypothèquent la mise en œuvre de ce dossier, d’une part, et que, d’autre part, faute d’outils efficaces, les gestionnaires ont souvent de la difficulté à savoir par quel bout prendre ce curieux animal. Une pression supplémentaire est venue de l’activation de deux autres dossiers connexes: l’élaboration des plans de réussite de l’automne 2000 et, au primaire particulièrement, la mise en place de la réforme du curriculum.

Il est donc d’autant plus urgent de se donner, avant même une démarche opérationnelle de réalisation, une vision claire de ce qu’est un projet éducatif des années 2000 dans le nouveau contexte de la Loi sur l’instruction publique et d’établir des liens explicites et intégrateurs avec les plans de réussite, la réforme et l’évaluation institutionnelle. Cela commence par le nettoyage d’un certain nombre de conceptions erronées ou périmées du projet éducatif, résultats d’expérimentations plus ou moins heureuses menées depuis une vingtaine d’années dans différents établissements, de bonne foi certes, mais parfois avec des maladresses importantes.

Suite


Retour à la page d'accueil